Maria Theresia von Fürstenberg
Iconographe et artiste, Maria Theresia von Fuerstenberg vit depuis trois ans à Heidelberg en Allemagne en écrivant des Icônes et donnant des cours d´iconographie. A coté de cela elle travaille son art: la peinture, le modellage en argile et autres. Née 1965 en Westphalie, elle a vécu une partie de son enfance au Portugal puis en Allemagne. Après son parcours scolaire, elle est partie à l´étranger, apprendre quelques langues pour ensuite s´inscrire à l´école de Florence. Là, elle a appris des anciennes techniques de peinture, puis en France, l´iconographie traditionnelle, grecque. Son maître d´iconographie étant: Eva Vlavianos iconographe reconnue, née en Grèce, vivant a Paris.

En 1990, elle entre dans une communauté religieuse à Marseille, y poursuivant sa recherche spirituelle servant les jeunes enfants handicapés (enfants sourds, aveugles, perturbés psychiquement, ou physiquement,) ainsi que leurs familles. 2005 changement de vie inattendu, elle quitte la vie religieuse, continuant son chemin dans l´art, pour habiter en solitaire dans un climat de silence.
Stacks Image 1338
Stacks Image 1343
L´iconographe
Le mot: Icône, parvient du grec, et veut dire image. Dans la bible, on peut lire que Dieu créa l´homme à Son image… (Gen. 1,27.) Ceci, comme le dit St. Paul dans sa lettre aux Collossiens(1, 15) «en toute sa perfection dans la personne du Christ. »Ecrire l´icône du Christ et les mystères de la foi Chrétienne, sont un chemin d´approche de Dieu. L´iconographe ne cherche pas premièrement son propre épanouissement personnel, mais il donne son savoir faire et son temps pour rendre visible en image, la foi Chrétienne, telle que l´enseigne l´Eglise. Pendant l´écriture d´ une icône, l´icônographe entre plus profondément dans cette foi, il prie pour ceux qui vont la voir, et la découvre aussi pour soi même. "C´est un travail de contemplation qui se fait dans l´humilité et la prière.


Les Cours d´Iconographie
Un cours de cinq jours contient les étapes importantes qui constituent la réalisation d´une icône. Les élèves vivent ces jours en recul du monde mouvementé, et se mettent dans une situation de calme et de prière, telle une retraite. Le jour trouve sa structure dans la liturgie et le travail d´atelier, ainsi que les repas (pris en silence) et un moment dans la journée ou l´on partage et parle ensemble. "Le but de mes stages est de découvrir l´iconographie comme chemin spirituel et d´y marcher."

«Dieu est invisible, donc ne te fais pas d´image de Lui.
Mais puisque tu peux voir que Celui qui dépasse toute matière
a pris corps dans la chair humaine,
fais l´image de sa stature humaine.
Quand l´INVISIBLE se rend visible dans la chair,
peins l´image de l´INVISIBLE telle qu´elle a été vue.»

St. Jean Damascène, (675-749)

«Mon art a moi»
Pour moi, l´icônographie et mon travail artistique, sont complémentaires.
Dans l´iconographie je découvre et médite ma foi chrétienne, et je
m´émerveille. Quand à mon style personnel j´y exprime ce que je ressens.
Ce sont souvent des questions et des combats ou bien des choses qui me touchent. C´est une autre manière de me confronter avec la vie
dans laquelle je suis.